THEATRE: Festival Re Création4 - du 22 au 24 juin 2017 - Théâtre de la Ville - Bruxelles

Est-il vraiment possible d’établir un dialogue concret avec nos compagnons à quatre pattes (ou moins), à plumes, à poils ou encore à écailles ? En tout cas, c’est une question à la mode depuis plusieurs années et la communication avec son animal familier fait partie des préoccupations de beaucoup de personnes. Mais pourquoi donc, surtout que les humains ont déjà pas mal de difficultés à communiquer entre eux ? Ceci étant dit, pourquoi pas ? Je suis assez ouvert d’esprit, mais j’avoue que ce type de communication me laisse un peu, comment dire… perplexe. Ma foi, certains disent bien communiquer avec les Anges, les morts, Dieu, les Guides… alors, pourquoi pas avec les animaux ? J’ai donc décidé de me renseigner davantage sur le sujet et croyez-moi, ce n’est pas si simple. Je me suis lancé dans l’océan ou plutôt la jungle du Net et en surfant, j’ai eu l’occasion de trouver de nombreux sites consacrés à ce vaste sujet…

Pas si simple de s’y retrouver ni… d’obtenir une réponse.

Coming Chic - L'Homme qui murmurait a l oreille des chevaux

Coming Chic – L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

Mais ce n’est tout de même pas cela qui va me faire peur… et je décide de contacter quelques pros. Une vétérinaire au Canada par-ci, une spécialiste en communication avec les chevaux par-là, mais aucune réponse ! Comme quoi… Mais je ne me décourage pas et je poursuis. Ah, voilà des françaises ! Comme c’est plus proche, je me dis que ça va le faire mais là encore, pas de réaction. Puis enfin, une française daigne me répondre… très sympa. Nous décidons de rester en contact. Ariane Toubat est spécialiste de la communication avec les chevaux. Je poursuis mes recherches et me retourne vers la Belgique… là encore, pas de réponse et il semble que les vétérinaires soient encore moins bavards que les autres sur le thème. Je décide donc de me retourner vers la Suisse et (je vous le donne en mille)… pas de réponse ! En ayant un peu « ras le bol » de perdre mon temps, je m’adresse en dernier recours à mes « zamis ». Vous savez, ceux que vous collectionnez sur Facebook mais que vous n’avez jamais rencontrés pour certains. Et subitement, me voilà croulant sous les noms de personnes qui communiquent avec leurs zanimaux… Je vais donc pouvoir concrètement commencer à travailler !

Trouver celui, ou plutôt celle qui vous convient…

Coming Chic - Dialogue entre un homme et un pinguin

Coming Chic – Dialogue entre un homme et un pingouin, chaque année il retrouve son sauveur

Première étape : je parcours leurs sites Internet et une première ligne directrice semble se dégager : la communication animale se ferait par télépathie, mise en état méditatif, ondes Alpha ou autres… et fonctionnerait sur tous les animaux. Vous trouverez donc des spécialistes pour papoter avec les chiens, les félins, les équidés… tandis que d’autres, plus généralistes, seront à votre disposition pour communiquer avec toutes les espèces. On vous proposera généralement une séance « en direct ». Soit vous vous déplacerez vers l’expert, soit c’est l’experte qui viendra vers vous et qui vous rencontrera dans votre propre environnement. Je parle au féminin, parce que je n’ai trouvé aucun homme proposant ce service. Serait-ce une activité vraiment féminine ? A vérifier… En tout cas, elles ont toute un point commun : leur véritable amour des animaux, ce qui à mon sens doit être une des principales clés pour communiquer avec eux. Une fois que j’ai établi une petite liste de praticiennes qui me semblent sérieuses, je les contacte et voici ce qui en ressort (en tout cas de mes rapports avec celles qui m’ont répondu)

Pourquoi choisir de communiquer avec les animaux plutôt qu’avec les humains ?

Coming Chic - Discuter avec mon ane

Coming Chic – Discuter avec mon âne

Eh bien, figurez vous que pour beaucoup d’entre eux (ou elles plutôt), ce sont les animaux qui les auraient « appelées » et non le contraire. L’objectivité journalistique impose l’emploi du conditionnel quand on aborde ce genre de sujet, non confirmé scientifiquement… Cependant, par respect pour les professionnelles dont je parle ici, nous ne l’utiliserons pas. Ce n’est pas une position que je prend par rapport à la « réalité » ou non de la communication humain – animaux, mais simplement une question de facilité et de respect du travail fourni. C’est dit… nous pouvons donc poursuivre en toute sérénité… Cet « appel » fût donc reçu par Sophie Perron, Fabienne Maillefer, Vanessa Van Zuylen, Frédérique Destexhe, ou encore Claire Dailiers… Pour la plupart d’entre elles, la communication s’opérait depuis l’enfance, alors que les adultes pensent généralement (si, si… on le sait) : « mais oui ma chérie, parle donc avec ton chien… Pendant ce temps, je suis tranquille ». Même si c’était dans d’autres domaines (genre ami imaginaire), nous avons à peu près tous entendu ce genre de chose. L’enfant communique avec toute chose et tous les êtres, vivants ou non. Puis pour beaucoup d’entre nous, les parents, l’école ou la société, nous ont rappelé(e) à l’ordre et nous nous sommes coupés de tout cela, de « l’irréel ». Certains vont même jusqu’à se couper de tout, afin de devenir un « bon garçon », une « brave fille », pour le plus grand bonheur et la tranquillité de Papa et Maman… Mais ce n’est pas le cas pour nos communicatrices animalières ! Pour elles, ce fut donc un choix et pas toujours unique. Fabienne Maillefer par exemple, décida de devenir psychologue pour les humains, mais aussi communicatrice avec les animaux. Cela peut faciliter le rapprochement du maître (certains préfèrent propriétaire) et de son animal, changer leur relation jusqu’à devenir plutôt un rapport « d’être vivant à être vivant ».

Je vais tenter de communiquer avec une de mes tortues.

Bah… désolé, mais je n’ai ni chien, ni chat ni cheval et donc l’expérience sera menée avec Caroline. Oui je sais, ce n’est pas très original, mais j’ai aussi Ernest, Geisha et Manfred… c’est plus inhabituel, non ? En tout cas, je leur ai posé la question : « comment en êtes-vous arrivées à cette pratique » ? Eh bien, si certaines ont continué à communiquer après l’enfance, chez d’autres c’est la perte d’un animal proche, de leur compagnon de vie, qui a été le réel déclencheur. Pour Vanessa Van Zuylen par exemple, c’est la souffrance de son chien qui a été le déclencheur… Ces éléments initiateurs leur ont permis d’entamer un parcours consacré aux problèmes de santé des animaux ou à leur comportement. A un moment ou un autre, la communication « animale » ou « intuitive » s’est imposée. Le choc émotionnel de la perte d’un animal familier est souvent important. Tout le monde sait cela… ils sont le « bébé à sa maman »… on dit à notre chat « viens chez papa »… ou « mais c’est pour qui, le biscuit que maman a en main » ? J’en passe… Ne me dites pas que vous n’avez jamais parlé comme ça, même moi je le fais parfois avec mes tortues. Alors, j’en suis certain, vos papotages avec votre chihuahua doivent être pires encore ! Trêve de plaisanterie, le sujet est tout de même sérieux…

C’est quoi, la communication animale ?

Coming Chic - Parler a son chien

Coming Chic – Parler à mon chien

Encore une fois toutes mes consultantes se rejoignent, chacune utilisant ses propres mots, idées ou pratiques et je vous assure qu’il y a de réels points communs. Le premier est l’établissement d’un vrai contact entre l’humain et l’animal, qui cherche à exprimer des choses. Il s’agit d’entrer en résonnance avec l’animal, afin qu’il puisse délivrer un message à son propriétaire, dans le but de se « guérir », de se « découvrir », de se « rassurer »… Il est important de noter que nos animaux communiquent constamment avec nous de manière non verbale. Ils tentent donc, par divers comportements, de nous faire savoir qu’ils désirent notre attention ou de la tendresse, par exemple. C’est déjà de la communication… Elle ira d’ailleurs crescendo et l’animal montrera de la nervosité, puis ira plus mal encore, jusqu’à passer par le stade « maladie » (qui reflète souvent l’état du propriétaire) et il pourra aller jusqu’à se laisser mourir, rien que pour faire comprendre quelque chose. A nous de capter le message à temps ! Contrairement à l’Homme, l’animal accepte ce qu’il vit chaque jour, ne se pose pas de question existentielle… il a simplement des choses à nous dire, à nous apprendre, à faire comprendre. Vanessa Van Zuylen en est persuadée.

Se mettre sur la même longueur d’ondes… et avec quels animaux ?

La méthode est quasi toujours la même : entrer en télépathie avec l’animal, créer des ondes Alpha, afin d’être réceptif aux messages que nous devrions recevoir… ou pas. Il existe des stages et formations, je vous donnerai des infos. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de suivre une journée d’initiation… à découvrir. On se demande évidemment si cela marche avec toutes les espèces et la réponse est unanimement positive, chez les spécialistes. Tous les animaux peuvent communiquer avec les animaux et vice versa mais, comme dans tout système de communication, il doit aussi y avoir envie ! Pour arriver à un résultat, il vaut mieux commencer avec votre chien ou chat qu’avec ceux de votre voisin… il y a plus de chance qu’il ait envie de vous « dire » quelque chose. C’est valable pour tous les êtres vivants, il faut vouloir communiquer… sans cela, pas de message.

L’animal doit-il être présent ?

Coming Chic - Les Biens faits pour les animaux

Coming Chic – Les bienfaits pour les animaux

Sur ce point et à ma grande surprise, la plupart des praticien(ne)s m’ont répondu par la négative. Il n’est manifestement ni important ni obligatoire que l’animal soit présent et j’en ai été stupéfait ! Mais comment font-ils donc ? C’est très simple, ils travaillent avec comme support une photographie de l’animal avec lequel ils veulent communiquer et entrent en « état méditatif » pour établir le contact « télépathique ». On peut ainsi « recevoir » certaines informations… Ceci étant, tous les moyens sont bons : Skype, Messenger, FaceTime et autres téléphones. Il faut bien être de son temps ! Les consultations peuvent être régulières et sont fixées sur rendez-vous. On vous demandera le nom de l’animal et, s’il est en accord avec cette communication, vous recevrez le message qu’il veut vous délivrer. Bon, je n’ai pas testé mais, ayant déjà vécu la communication sur photo, pourquoi ne pourrait-on obtenir de résultat par téléphone ou autre moyen actuel ?

Quel bénéfice pour l’animal ou l’humain ?

Ces méthodes permettent en tout cas d’établir une réelle communication entre eux. Disons que l’animal communique avec nous, mais sans doute ne sommes-nous pas toujours réceptif, enfermé dans notre propre mode de communication. Chacun pourra donc apprendre de l’autre, mieux comprendre son fonctionnement, ses besoins, comment le soulager parfois, voire éviter les catastrophes. C’est un travail préventif et parfois salvateur. Les professionnelles que j’ai consultées sont unanimes : cela apporte une grande aide dans les soins aux animaux.

Qu’en pensent les vétérinaires ? 

Coming Chic - Les Vétérinaires en pensent quoi ?

Coming Chic – Les Vétérinaires en pensent quoi ?

En parlant de soins, je ne peux que penser aux vétérinaires… je saute donc sur l’occasion pour demander à mes interlocutrices quels sont leurs rapports avec les profs des soins animaux. Certaines diront qu’elles ont d’excellents contacts et même une collaboration allant dans le sens d’une aide maximale à l’animal. D’autres n’ont pas cette chance et sont confrontées à une totale fermeture d’esprit sur le sujet. Pourtant, il existe bel et bien des vétérinaires pratiquant eux-mêmes la communication animale et je suppose qu’ils obtiennent de très bons résultats… car aucun de ceux que j’ai contactés ne m’a jamais répondu ! Il semble en tout cas que les esprits s’ouvrent davantage sur ce type de communication, ce qui pourrait être une bonne chose pour l’humain aussi. En effet, une fois qu’il communiquera mieux avec ses animaux, peut-être reprendra-t-il une meilleure communication avec ses semblables.

Tout le monde peut-il communiquer avec les animaux et combien ça coûte ?

La réponse est encore positive. Tout le monde peut le tenter en tous les cas, il suffit qu’on vous explique comment procéder. Pour se faire, il existe des stages de formations… à chacun sa propre méthode d’enseignement. Vous trouverez en fin d’article les coordonnées de celles qui m’ont aidé à réaliser ce reportage, avec leurs propositions… Les tarifs varient et cela peut aller de 60 à 2.000 €. Tout dépend du type de consultation, s’il y a des soins à apporter à l’animal, un traitement, un déplacement… « Communiquant animal » n’étant pas une profession reconnue ni réglementée, chacun peut demander le prix qu’il estime « juste ». De toute façon, il y en a pour toutes les bourses, dans chaque pays et pour chaque personne et animal. Ce que j’ai pu découvrir est aussi un réel investissement de la part des professionnels. La plupart des praticiens versent une partie des revenus de leurs consultations à des associations de protection animale ou font du bénévolat dans des structures d’accueil. Cela me permet de rappeler que de nombreuses associations sont à la recherche de bénévoles. C’est notamment le cas de l’asbl Verts de Terre, en Belgique. Si vous avez du temps libre, contactez-les de ma part, vous ferez des heureux à deux et quatre pattes !

J’ai testé pour vous une journée de formation.

Coming Chic - Dialoguer avec un âne

Coming Chic – Dialoguer avec un âne

De nombreuses formations proposent un éveil à la communication animale et je fus convié à participer à une journée d’initiation. Me voilà donc parti, muni de plusieurs photos de mes tortues (vivantes) et de mon pique-nique. Ouf… moi que déteste les grands groupes, nous ne sommes que 7 ! Chacun se présente, explique brièvement pourquoi il est là et ce qu’il (elle) attend de la journée. Ensuite, nous commençons une courte méditation, afin de ressentir les choses et peut-être la manière d’agir. Côté pratique, chacun a choisi une photo d’un animal qu’il trouve sympa, rigolo… ou triste, peu importe, mais il faut en choisir un. Ensuite l’exercice commence en vue de la réception d’un message… ou pas. Je ne dévoilerai pas ici comment procéder, car je vous invite à le découvrir par vous-même. C’est une expérience enrichissante et à ma grande surprise, sur les 7 personnes de notre groupe, 6 ont réussi ! Nous savions que l’expérience était concluante, car les photos appartenaient à quelqu’un du groupe et nous avons donc pu mesurer l’authenticité de nos dires, description du message et explications…

En résumé, je peux dire que j’ai testé et approuvé… il y a des résultats. Un peu d’ouverture d’esprit et le tour est joué… Donc oui, Il semble que tout le monde soit susceptible de communiquer avec son animal et sans doute cela apporte-t-il quelque chose à chacun. Certains se sont spécialisés dans la communication avec l’une ou l’autre espèce. Pour Ariane Troubat et Claire Dalier, ce sont les chevaux. Fabienne Maillefer, Vanessa Van Zuylen et Sophie Perron s’occupent de tous les animaux, tandis que Frédérique Destexhe s’est concentrée sur les félins. Nombreux sont les professionnelles en la matière, mais je ne reprends ici que celles qui m’ont aidé à réaliser ce reportage. Voici donc les coordonnées de chacune, afin que vous puissiez vous épanouir et communiquer joyeusement, si vous êtes intéressés. Pour votre gouverne… avec mes tortues, ce n’est pas gagné ! Soit je suis trop impliqué, soit elles n’ont vraiment rien à me dire… ou alors, je m’y prends mal, c’est fort possible.

Belgique:

Vanessa Van Zuylen – ASBL Verts de Terre –

https://van-vanzuylen.jimdo.com – Vanessa recherche des bénévoles de tous styles, que ce soit pour du bricolage, s’occuper des animaux, aider à l’entretien, être animateur… Elle donne également des formations, des stages et ateliers pour enfants.

Frédérique Destexhe (spécialisée en félins) : http://themooncat.be

Claire Daliers (spécialisée en chevaux) : http://www.equinergie.be . Elle propose également des stages et formations.

France:

Sophie Perron : http://2coeuracoeur.com Elle donne des ateliers, conférences, formations.

Ariane Troubat : http://www.ariane-troubat.com aussi formations.

Suisse:

Fabienne Maillefer : se déplace également en Belgique et en France pour donner ses stages et formations. http://www.fabiennemaillefer.ch

N’hésitez pas à consulter leurs sites respectifs, pour connaitre les dates, les formations, les tarifs… ou à les contacter, tout simplement. Elles ont toutes une page Facebook, donc vous les trouverez facilement. En cas de difficulté, contactez-moi par email sur : sergef@comingchic.com et je vous indiquerai le chemin à suivre.

Bien sûr, vous trouverez d’autres personnes que celles citées ici, je vous invite donc à faire votre propre expérience. Vous passerez à coup sûr un excellent moment et découvrirez de nouveaux horizons. Prenez soin de vous et de vos animaux !

 

About Author

Il a déjà une longue expérience dans le domaine de la presse Internet, mais il a aussi passé trois années dans le presse hebdomadaire écrite. C'est un spécialiste du bien-être et de ses nombreuses techniques. Ce maître Reiki apporte à l'équipe sa sérénité et son humour, qu'on retrouve dans sa manière de raconter ce qu'il vit, tente, expérimente et partage.

Un commentaire

  1. Bonjour Serge,
    Un grand merci pour cette mise au point.
    J’avoue que la communication avec les animaux…je voyais ça un peu de loin, bizarre, avec un « ouais ok si ça marche, pourquoi pas ?! »
    Tu vois, un avis plutôt abstrait sur la question.
    Et bien tu sais quoi ?
    J’ai changé d’avis et même que quoi ?
    Même que je vais tenter avec mon chat…pas la peine de rire, je te dis que je vais tenter avec mon chat, et très sérieusement en plus;
    Merci Serge pour cette belle découverte.
    Julia.

Leave A Reply